Place Venice est une célèbre place de Rome. Elle est située aux pieds du Campidoglio, où on croise certaines entre les plus importantes routes du centre de la capitale: Rue des Fori Imperiali, Rue du Corso et Rue du Plebiscito.
L’aspect actuel de la place dérive largement des interventions de démolition et de reconstruction réalisés entre la fin de ‘800 et du ‘900. On doit rappeler en particulier le Victorien, construit justement à cheval des deux siècles, colossal monument à Vittorio Emanuele II (souvent identifié avec l'Autel de la Patrie, qui en réalité en est seulement une partie). Pour réaliser l’énorme édifice on dut abattre des anciennes constructions, entre lesquelles le monastère de Ara Coeli. Dans les ans Trente il fut déplacé le petit palais Venice qui, soudé à l'angle sudorientale de palais Venice était entre le monument et la place. Le Victorien conserve les restes du Milite Inconnu, à souvenir des soldats tombés sans digne sépulture, veillés incessantement deux militaires immobiles et d'une flamme toujours allumée. L’édifice du Victorien reçoit périodiquement des expositions importants, outre le Sacrario des drapeaux.
Sur le côté ouest il y a la façade du Palais Venice, qui fut initialement siège du Pape: Pape Giulio II assistait du balcon du palais à la course des chevaux Barbes, que jusqu'à 1883 se disputait dans Rue du Corso et terminait près de la place. Successivement, du 1564 à 1797, elle reçut la représentation vénitienne prés de l'État Pontificio. Lorsque le Congrès de Vienna assigna à les Asburgo les territoires de la Serenissima, aussi le palais suivit le même sort et fut ambassade de l'Empire Austro-hongrois jusqu'à 1914, lorsque il fut confisqué de l'État. Dans la période du Fascismo, Benito Mussolini le choisit comme siège du Gouvernement et du balcon il prononçait ses discours.
Face au palais Venice il a été élevé, aux premiers de ‘900, le Palais des Assurances Générales de Venice, la façade de laquelle (architecte Giuseppe Sacconi) reprend les lignes essentielles du plus ancien palais qui le fait face; il est orné d'un lion de San Marco prélevé d'un bastion de mure de Padova.
Outre à Palais Venice, de l’organisation originaire de la place on a conservé le côté nord avec le Palais Bonaparte, où vécut Letizia Ramolino, mère de Napoleone.

Rome Your Home © 2007 Copyright - created by paolo tota